Fonds catalytique appel a propositions 2015

English  |  Español 

 

L’Alliance des villes lance un appel à propositions dans le cadre de son Fonds catalytique
sur le thème « Migrations et ville inclusive ».

La date limite de réception des propositions est fixée au 8 mai 2015..
 
 
 
       

 

Pourquoi le thème Migrations et ville inclusive ?

Quels que soient leur expérience et leur traits distinctifs, à un moment donné de leur parcours la plupart des migrants arrivent en ville – que ce soit dans leur pays ou à l’étranger – pour y fonder un nouveau foyer, y trouver un lieu de résidence temporaire ou de façon transitoire. Faute de planification urbaine et de ressources, les villes n’offrent à ces migrants la plupart du temps d’autre choix que de rejoindre des bidonvilles ou des quartiers précaires surpeuplés dépourvus de services essentiels, sans protection sociale ni accès au marché du travail. Exclus des opportunités qu’ils venaient y chercher, ces hommes et ces femmes sont souvent stigmatisés et considérés comme un problème plutôt que reconnus pour l'énergie et l’engagement qu’ils souhaitent apporter.

Alors que la question des migrations est généralement traitée à l’échelle des politiques nationales, la réalité vécue de l'intégration dans les quartiers est d’abord et avant tout une affaire locale. Y compris dans le cas des migrations internationales, les effets des flux migratoires dans le monde sont en grande partie gérés au niveau local. L’inadéquation des cadres politiques et la faiblesse des administrations locales se traduisent souvent par des tensions entre les nouveaux migrants et les populations déjà installées autour de l'accès aux services et aux opportunités sociales et économiques. C’est tout particulièrement le cas s’agissant des migrations transfrontalières, où la situation a parfois conduit à des réactions xénophobes et violentes. Pourtant, c’est aussi dans les villes que s’instaure le dialogue interculturel, s’inventent de nouvelles formes de résolution des conflits et se développe la tolérance sociale et interethnique. La façon dont les familles de migrants dans les quartiers précaires sont inclues ou exclues par les pouvoirs publics et au sein du tissu social et économique de la ville peut avoir des effets déterminants sur le futur à long terme des communautés et des espaces urbains.

Le thème des migrations touche à l'essence même des villes : les villes ne sont-elles pas en effet des ‘melting-pots’ dont les caractéristiques sont déterminées par leur capacité à assimiler et favoriser l’insertion et la participation active de personnes d'horizons différents. Les villes ont tout à gagner à offrir une citoyenneté urbaine et des opportunités à leurs nouveaux arrivants – les migrants dans les quartiers informels d’aujourd’hui étant les classes moyennes de demain. Ignorer cette évolution, par ailleurs, c’est aussi générer des tensions sociales et aggraver la pauvreté et les inégalités. C’est dans les villes que les aspirations à la mobilité sociale et économique peuvent être concrétisées ou à l’inverse les formes existantes d’exclusion et de privation exacerbées. Tout dépend des réponses politiques données par les villes aux migrations et de leur capacité à planifier et à élaborer des solutions pratiques qui tiennent compte de la façon dont les migrations les transforment, les élargissent et les diversifient. Ces solutions et ces politiques doivent souvent être élaborées dans des circonstances très difficiles. En effet, les villes où les migrations ont le plus grand impact sont généralement celles où les retards sont les plus grands, et les capacités de planification et de gestion urbaines les plus faibles ; des villes qui souvent déjà peinent à satisfaire les besoins les plus fondamentaux de leurs citoyens.

Les questions de genre sont au cœur de ces problématiques.  Près de la moitié des migrants dans le monde sont des femmes et celles-ci sont victimes de formes de discrimination très particulières liées à leur condition de femmes, leur race et leur appartenance ethnique dans tout ce qui touche à l’accès au marché du travail et aux systèmes de protection sociale. Or les cadres juridiques et les politiques en vigueur n’intègrent que très rarement des mesures spécifiques relatives aux femmes, et ne sont pas particulièrement orientés vers le soutien aux femmes migrantes les plus marginalisées, vulnérables et exploitées.

Dans le cadre de son programme de travail, Cities Alliance entend considérer les migrations comme faisant partie intégrante des enjeux qui sont au cœur des dynamiques de développement urbain et qui, en fonction des réponses apportées, peuvent contribuer à la vitalité économique, sociale et culturelle des villes. Les flux financiers, de savoirs et d'idées entre villes d’accueil et d’origine peuvent catalyser l'innovation et le développement de part et d’autre, faisant potentiellement des migrants des acteurs clés de la croissance, de la résilience et de la durabilité des villes.

A travers cet appel à propositions, Cities Alliance entend identifier et promouvoir des approches innovantes des questions de migration en milieu urbain, tant en termes politiques que pratiques. Des approches qui accroissent l’inclusion spatiale, sociale et économique, en donnant aux migrants des droits à la ville: accès à la terre, aux services, aux opportunités et à la citoyenneté urbaine. 

Retour haut de page

Les propositions de projets doivent être porteuses d’innovation et d’effet catalyseur en accord avec l'objectif stratégique du Fonds catalytique, qui est de stimuler le changement structurel dans les villes. L'innovation renvoie au développement de concepts, de produits et de processus novateurs soit en eux-mêmes soit parce qu’appliqués et adaptés à des contextes différents. L'innovation doit aussi avoir une portée sociale et engendrer des effets à long terme.
Les propositions sont attendues sur l’un ou plusieurs des axes prioritaires suivants. Elles peuvent concerner les migrations internes et/ou les migrations internationales. Toutes les propositions devront accorder une attention particulière aux questions de genre. Le cas échéant, les propositions pourront aussi mettre l’accent sur la réponse aux besoins, aux capacités et  aux potentialités spécifiques des catégories de migrants les plus vulnérables (en particulier les enfants).

1. Vivre
L'accès des migrants aux services urbains de base, aux moyens d’existence et à la protection sociale.

2. Travailler
L'accès et l'intégration des migrants au marché du travail urbain et à l'économie locale.

3. Se connecter
L'intégration sociale et l'insertion des migrants en ville.

4. Participer
L'inclusion des migrants dans les processus de planification urbaine et de prise de décision au niveau local.

Retour haut de page

  • Les projets proposés doivent répondre aux objectifs du thème de l’Appel à propositions et du Fonds catalytique en général. Ils doivent aussi respecter les principes définis dans la Charte de Cities Alliance.
     
  • En cohérence avec le cadre des Objectifs de Développement Durable (ODD) actuellement en préparation, Cities Alliance a désormais un mandat mondial. Toutefois, en raison de la priorité accordée à la réduction de la pauvreté, préférence sera donnée aux demandes provenant de pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Préférence sera également donnée aux pays où Cities Alliance n'a pas développé de programme-pays (Cities Alliance met en œuvre des programmes-pays au Burkina Faso, en Ethiopie, au Ghana, au Mozambique, en Ouganda et au Vietnam).
     
  • Les demandes de subvention doivent être comprises dans une fourchette allant de 50 000 US$ à 200 000 US$.
     
  • Cities Alliance couvrira 80% au maximum des coûts du projet. Le solde devra être apporté en espèces par l'organisme bénéficiaire, l'organisme parrain et/ou d'autres partenaires ou bailleurs de fonds. Si la note conceptuelle du projet est approuvée, une preuve du co-financement devra être fournie.
     
  • Les projets doivent être parrainés par au moins un membre de Cities Alliance. Le parrainage de plusieurs membres est fortement encouragé. Le ou les parrainages doivent être acquis avant la soumission des propositions. Le soumissionnaire de la proposition et le ou les parrains doivent s’accorder sur la note conceptuelle et sur le rôle du parrain avant la soumission de la proposition. Des preuves du ou des accords préalables de parrainage devront être produites.

Retour haut de page

  • Date limite. Les propositions devront être soumises au plus tard le 8 mai 2015 minuit (heure de Bruxelles).
  • Format. Les propositions devront être élaborées selon le modèle de note conceptuelle de Cities Alliance.
  • Langue. Les notes conceptuelles peuvent être rédigées en français, en anglais ou en espagnol.
  • Conformité. Les notes conceptuelles devront comprendre toutes les informations sollicitées et être accompagnées de toutes les pièces requises.
  • Envoi par courrier électronique. Les notes conceptuelles devront être soumises au Secrétariat de Cities Alliance, par courrier électronique exclusivement, à l’adresse suivante :  CATF@citiesalliance.org, avant la date limite du 8 mai 2015.


Pour plus d’informations sur le processus de soumission des propositions et les informations requises, voir Vue d’ensemble du CATF

Retour haut de page

Le Fonds catalytique (CATF) est un instrument de financement de l'Alliance des villes. Le CATF apporte un appui, sous forme de subvention, à des projets innovants qui soutiennent et promeuvent le rôle des villes dans la réduction de la pauvreté et le développement urbain durable. 


L’un des objectifs stratégiques du Fonds catalytique est de promouvoir l’innovation en tant que vecteur de changement structurel (voir encadré). Cela dit, une idée ou une approche nouvelle n’aura d’impact que si les conditions opérationnelles de sa mise en œuvre sont rassemblées et son appropriation locale réelle. Innovation, impact, conditions de mise en œuvre sont des critères clés de l’évaluation et la sélection des propositions.
 

Pour plus d’information sur le Fonds catalytique, ses principes et le processus d’évaluation des propositions soumises, voir Vue d’ensemble du CATF. 

 

De l’innovation au changement

Dans le cadre du Fonds catalytique, la notion d'innovation renvoie au développement de concepts, de produits et de processus novateurs soit en eux-mêmes soit parce qu’appliqués et adaptés à des contextes différents.

L'innovation ne doit pas être vue comme une fin en soi mais conçue comme un vecteur de changement. En d’autres termes,  elle doit aussi avoir une portée sociale et engendrer des effets à long terme. Le but ultime d’une innovation est d’être institutionnalisée, diffusée et développée à une plus large échelle.

Retour haut de page