L' environnement institutionnel des collectivités locales en Afrique

L' environnement institutionnel des collectivités locales en Afrique
Share

Trois ans après la publication de la première évaluation conduite en 2012, Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique et Cities Alliance ont le plaisir de présenter l’édition 2015 de l’Environnement institutionnel des collectivités locales en Afrique.

Dix critères ont été identifiés en 2012 pour évaluer le caractère plus ou moins favorable de l’environnement donné par les Etats africains à l’action des villes et des collectivités locales. Pour chaque pays, une analyse des avancées et des contraintes de la décentralisation, des propositions de réforme et un classement sur une échelle de 10 à 40 avaient été proposés. Trois ans après, cette nouvelle évaluation présente un état des lieux actualisé de la situation.

Bonne nouvelle, la tendance générale est à une amélioration, modeste mais sensible, des marges de manœuvre données par les Etats à l’action des villes et des collectivités locales : à l’échelle du continent, la notation moyenne augmente ainsi de 6% en 2015 par rapport à 2012. Vingt-trois pays ont connu une progression, principalement en Afrique australe et, dans une moindre mesure, en Afrique de l’Est. Avec des variantes selon les pays et les régions, l’amélioration porte de façon globale sur quatre critères: les transferts financiers de l’Etat aux collectivités, la transparence dans la gestion des affaires locales, la participation citoyenne et les cadres mis en place pour le renforcement des capacités des collectivités locales.

Pour autant, trois quarts des pays ont des notes qui restent inférieures à la moyenne et ont encore d’importants progrès à réaliser en matière de réformes structurelles.

L’existence de stratégies urbaines est, parmi les critères de l’évaluation, celui qui paradoxalement a connu les plus faibles avancées. La reconnaissance du rôle des villes dans les objectifs de développement durable récemment adoptés a une résonance particulière en Afrique, le continent qui connaît l’un des taux les plus forts de croissance urbaine, en particulier dans les villes petites et moyennes. A quelques mois de la prochaine Conférence Habitat iii où la communauté internationale se prépare à adopter un nouvel agenda urbain et à l’heure où l’Union africaine, dans sa feuille de route à l’horizon 2063 – L’Afrique que nous voulons, fait des villes un des moteurs de la transformation structurelle du continent, la définition et la mise en œuvre de politiques urbaines adaptées est certainement l’une des exigences majeures du moment pour que les villes et les collectivités territoriales prennent toute leur part dans la réponse aux défis que l’urbanisation rapide lance à l’Afrique.

En savoir plus sur: L'environnement institutionnel des collectivités locales en Afrique. 

Voir la version anglaise.

Knowledge
Knowledge Type